Préparation des projets

Tous les projets que nous essayons de développer nécessitent un gros travail préalable de recherche d’informations, de documentation, préalable à toute recherche de financements, et à la concrétisation.

La phase de « diagnostic »

Pendant les séjours, les bénévoles prennent beaucoup de temps pour discuter avec les villageois, les autorités administratives ou sanitaires, des problèmes que les communautés locales peuvent rencontrer, et des solutions envisageables. Les missions sont également l’occasion de chercher des partenaires locaux, de collecter des devis, … A leur retour, les bénévoles se lancent dans un processus de recherche de renseignements, le plus souvent grâce à Internet. Ils recherchent des associations ayant monté des projets similaires, des publications, des articles de journaux … bref, toute documentation susceptible d’apporter des informations sur les solutions potentielles au problème. Cette étape de préparation, de « diagnostic », est très importante et ne peut se faire sans le dialogue avec les futurs bénéficiaires et la définition des rôles de chacun dans la mise en oeuvre du projet. Elle nécessite de prendre du temps, quitte à repousser la concrétisation du projet de quelques mois ou années. C’est un gros travail, mais c’est à ce prix que les projets que nous portons se réaliseront dans les meilleures conditions, et que les bénéficiaires se les approprieront et entretiendront les structures ou le matériel qui sera financé.

Préparation du dossier, recherche de partenaires et budget prévisionnel

A partir de là, les grandes lignes du projet commencent à se dessiner, et la constitution du dossier du projet peut réellement commencer. Recherche et prise de contact avec des partenaires, collecte de devis, et travail sur un budget prévisionnel, planification de la réalisation, tout est mis en œuvre pour pouvoir concrétiser le projet. Une fois tous les éléments collectés et les grandes lignes du projet dessinées, il faut encore constituer un dossier de présentation du projet cohérent, et surtout préparer un budget prévisionnel équilibré et viable, pour se lancer dans la recherche de financements.

La recherche de financements

C’est certainement la phase la plus difficile. Il faut identifier les sources de financements potentielles, qu’il s’agisse de subventions publiques, de soutien financier privé, de mécénat, de sponsoring, de dons, de crowdfunding (financement participatif en ligne). Puis dans un deuxième temps il faut étudier les critères, remplir les dossiers de demande de chaque bailleur de fonds que l’on souhaite solliciter, et surtout prévoir les bilans et contreparties en faveur des bailleurs de fonds.