Première journée

Pour cette première journée, nous avons « pris nos marques » en ville.
Nous avons globalement tenu notre programme, à savoir passer se faire enregistrer au consulat, faire débloquer un téléphone pour pouvoir appeler nos partenaires, acheter des unités de communication.
Nous avons ensuite …fait du change et tiré de l’argent pour nos dépenses personnelles.
Nous en avons profité pour explorer la ville de long en large, et Salif nous a proposé de visiter la cathédrale de Ouaga. Nous avons ensuite fait une pause repas au restaurant « La Forêt » situé non loin, avant de rapidement traverser le grand marché central, où nous en avons profité pour acheter du bissap.
Ce fut l’occasion, pour Vanessa et Thomas, d’avoir un bref aperçu de l’agitation qui y règne.
Nous nous en sommes cependant rapidement éloignés pour couper court aux sollicitations.

Nous avons ensuite pris le chemin du retour vers la chambre d’hôtes pour pouvoir appeler nos partenaires en toute tranquillité et nous poser un peu, car nous avions bien gambadé.
Sur le chemin nous avons récupéré le téléphone portable débloqué et acheté un pack d’eau.
Une fois rentrés, nous avons contacté prioritairement deux partenaires: un professeur d’université,  Jacques Nanema, qui dirige un master « agrinovia » portant sur les innovations en lilieu rural et cherche des sujets de recherche pour ses étudiants. Et notre projet Bamisa l’intéresse beaucoup. Nous allons donc le rencontrer demain vendredi vers 16h.
Mais surtout nous avons pu contacter et convenir d’un rendez vous avec les responsables de la voûte nubienne. Nous les rencontrerons donc mardi matin à leur siège de Boromo soit à 2h30 de route de la capitale.
L’après midi s’est ensuite achevé par une longue et très intéressante conversation avec Salif, et sa vision de son pays.
Nous avons enfin rendu à Salif sa valise, prêtée à Eric lors de la mission de janvier, et surtout nous lui avons offert les cadeaux qu’Eric nous avait confié, à savoir un ordinateur portable, une clef USB, un smartphone et deux cartes micro SD pour le smart phone,  le tout dans un sac à dos adapté.

Mais tout ceci n’était qu’une mise en bouche,  le « vrai » travail va commencer dès demain, car nous allons nous lancer dans la collecte de devis divers et variés, et commencer la journée très tôt en allant assister à une cérémonie, le « faux départ ». A demain!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.