9e journée : achats complémentaires, et tourisme

Hier, la journée a été nettement moins chargée que les précédentes ; nous avons pu prendre notre temps, et même profiter de l’après-midi pour faire un peu de tourisme culturel.

Nous avons décidé dans un premier temps de nous renseigner … sur les tarifs du petit mil, car les femmes de l’atelier  Bamisa sont actuellement en rupture de stock et ne peuvent donc pas produire de farine.
Les tarifs nous semblant raisonnables, nous avons décidé d’en acheter une vingtaine de kilos, que nous apporterons dimanche.

Nous sommes ensuite allés payer les fournitures scolaires, que nous récupérerons samedi. 

Puis Nous sommes allés changer nos derniers euros, et nous en avons profité pour acheter les ballons de football et de handball, ainsi que les sifflets que le directeur de l’école nous a demandé.

Nous sommes ensuite allés voir, comme promis, la boutique de céramiques, et nous avons pris tout notre temps pour faire notre sélection, en étant bien attentifs à éviter les éclats et autres fissures sur les différentes pièces.

Puis, avec un taxi, nous sommes rentrés, chargés des céramiques et du petit mil, chez Alain, où nous avons tout déposé avant de faire un petit bilan de ce qu’il reste à faire pendant le séjour et surtout un rapide point financier, décisif pour déterminer la somme dont nous disposerons pour l’artisanat.

Nous sommes ensuite allés manger dans un petit maquis fort sympathique situé à 200m de chez Alain, avant de nous reposer un peu à l’ombre car la chaleur est toujours aussi écrasante.

En effet, Nous avons prévu d’aller visiter le Musée National de Ouagadougou, et il n’ouvre que vers 15h.

Ce musée est très intéressant, même s’il se développe très lentement, et se résume pour l’instant à trois salles et à des expositions temporaires. L’exposition de l’année passée, « A comme Afrique », était particulièrement sympathique et surtout très didactique, et surtout très ciblée « enfants ». Nous avons d’ailleurs acheté le catalogue de cette exposition.

Cette année, les expositions étaient très ciblées autour de la statuaire, et des masques.

Nous sommes ensuite rentrés tranquillement, après qu’un orage bienvenu a rafraichit l’atmosphère.

Samedi, nous avons rendez-vous avec l’agronome, M. Yanogo. Nous en profiterons pour acheter les savons. Nous passerons ensuite récupérer les fournitures, et nous rentrerons au logement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.